Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révoltère

Révoltère

Poésies francaises pleines des joies et des tristesses de la vie, voyages et actualités vues d’un cinquième œil.


La deuxième révolution aux portes du bastion

Publié par Révoltère sur 29 Février 2020, 17:43pm

Catégories : #Tendre insolence

La deuxième révolution

aux portes du bastion

 

Entre mers et univers

Plane un océan méconnu

Qui demeure le véritable

Et le plus pur reflet

De ces hommes saugrenus

Bien loin d’être parfaits.

Leur voûte céleste s’obscurcit,

A pas lents et hésitants

Les emportant ainsi

Dans un doute insondable

D’une pénombre totale,

Fière et occulte à présent

 

Les nuages du désespoir

Voguent sans insouciance

Vers ce territoire

Destiné au silence

 

 

Une profonde et venimeuse

Protubérance exit du silence,

Un OVNI quasi-mystérieux

Enveloppent l’atmosphère si radieuse

De son influence néfaste

Vers un désordre fort insoucieux,

Vivifiant à forte dose le contraste

Du bien et du mal

Le proclamant pour l’occasion

Unique société uni-internationale

Au but largement explicite

D’installer ses idées d’égalitaires,

De combattre la peur et la misère

Et d’instaurer ce projet qui irrite :

Porter la deuxième révolution aux portes du bastion.

 

Et pourtant je veux vivre,

Je veux survivre,

Etre libéré,

Et même heureux,

Voir le ciel redevenir bleu.

 

Une masse sombre et compacte

Enfin décidée à passer à l’acte

S’approprie parcelle par parcelle

Lentement et intelligemment

Le “Grand”, “l’Immense” Territoire

D’une infime minorité

Longtemps restée privilégiée

Blasée d’un puissant pouvoir

Pourrie d’une carence d’humanité

Vis à vis de leurs frères aînés

Qu’ils prédestinent à l’esclavage,

Qu’ils saignent comme des sauvages

 

Les nuages du désespoir

Voguent sans insouciance

Vers ce territoire

Voué à l’obéissance

 

L’atmosphère s’électrifie

Et s’alourdit en partie

D’année en année,

Avec une rage d’intensité.

Voici venir et décidé à agir

Le monstre fantastique

Qui Ingurgite sans répit

Cette force magnétique,

Formidable énergie

Qui ne pourra que se dilater

Au fil des haines et des révoltes.

Ce fossile rescapé du passé

S’identifie au plus profond

Du coeur de chaque homme.

Nous sommes tous les victimes du démon

De l’injustice

Mais personne n’a antidote de la hantise

Et tout le monde s’enfuit

Sous les cris de la révolution

Non loin des remparts du bastion

 

Et pourtant je veux vivre,

Je veux survivre,

Etre apaisé

Et même amoureux

Ceci pour voir le ciel à nouveau bleu.

 

L’orage devra éclater,

La tempête fulminer

Pour enfin crever l’abcès

Et extirper la pourriture

Qui s’y est toujours cachée.

Peut-être alors y aura-t-il du respect

Entre terres, mers et océans

Quelles que soient les tribus

Quels que soient leurs attributs

Et j’en suis sûr entre les sillons bleu azur

Nous apercevrons un visage très pur

Où nous lirons sa fierté d’avoir tourné la page.

 

                                                           Révoltère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents