Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révoltère

Révoltère

Poésies francaises pleines des joies et des tristesses de la vie, voyages et actualités vues d’un cinquième œil.


Les courriers du coeur : une amie

Publié par Révoltère sur 4 Février 2020, 19:16pm

Catégories : #Poemes evasifs

Les courriers du coeur :

Une amie

 

Avant tout je m’excuse, pour ce silence

Qui n’avait d’ailleurs pas de raison d’exister;

Pour ma paresse, mon ridicule, ma méfiance

Quand j’y pense à présent, je regrette ce passé

 

Voici donc -enfin; dois tu penser-

Les derniers récits inscrits au livre de ma vie

Je suis en virée depuis déjà 3 semaines chez Dame Vacances

Et Dieu que le temps est agréable sans cravate, téléphone et réveil

Je prends des forces et je vis de sommeil , me lance des défis

Pour imaginer de quoi se peint le ciel, bref je repose

 

Hier, c’était journée du soleil et journée de chance

Tout s’éclaircit, mon logement, ma santé, l’IBM mort-vivant

La semaine prochaine je déménage Résidence Montplaisir

Juste en face du Lycée Callot et à 500 mètres de ma dernière année

Tout s’arrange et je repars sur des bases macropuissantes, tout pour réussir

Enfin, la vie n’est pas que bonne nouvelle: je me suis coupé les cheveux,

Acheté un énième CD, perdu ma dernière partie de tarot à deux

C’est si peu, c’est à rire, non je t’assure tout va pour le mieux

 

Je suis content que tu aie passé de bonnes vacances toi-aussi

Je te remercie pour les cartes, et encore une fois, oublie ma connerie

Nous nous reverrons à la rentrée, le 25, j’aurai tant à te dire

5 mois, il y a beaucoup à raconter de 5 mois d’une existence:

Ma première télé, mes conférences de presse, mon succès inespéré

Nous nous reverrons à la rentrée, le 25, j’aurai tant à mentir

 

J’enchaîne matins à la retraite, après-midi solitaire et week-ends discothèque

J’ai quitté une terre entre forêt, lacs, golf et luxe ministère

Pour m’échouer ici dans une vallée de sapins entre la Bresse et Gérardmer

Tu sais, j’ai des “passes chez nous” un peu partout mais je le repousse chaque jour

Mais déjà demain est de retour. Que reste-t-il ?

 

Je t’embrasse.

 

                                                                                           Révoltère

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents