Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révoltère

Révoltère

Poésies francaises pleines des joies et des tristesses de la vie, voyages et actualités vues d’un cinquième œil.


La brune que je n’ai jamais eue

Publié par Révoltère sur 21 Mars 2020, 17:50pm

Catégories : #AINSI VA LA VIE

La brune que je n’ai jamais eue

 

On l’avait placée là, à côté de moi

Par pur hasard en réalité, enfin

Je devrais plutôt dire par bonheur

Il ne leur restait que quelques places

Les quatre dernières de ce fameux repas

Où l’on y côtoie nouveaux et anciens

 

C’était en effet une soirée de retrouvailles

Comme il en existe dans beaucoup d’écoles

Sauf qu’ici en ce qui me concerne ils étaient rares

Les collègues de la promotion sur le champ de batailles

Dégonflés ! Or, les revoir constituait ma motivation première

A venir parmi tous ces gens, certes de la même section

Mais non de la même session, nous n’étions que deux

Et les autres, quatre vingt inconnus, non désirés ou prétentieux

 

Je ne regrette pourtant rien...

La qualité des plats laissant à désirer,

La musique venue d’un autre temps, démodée

Le prix cher à payer, les kilomètres...j’arrête c’était raté.

Ah, heureusement qu’on l’avait invitée

Elle ma brune divine sublime délicieuse voisine

Un de ces amis, ancien du régime, espérant la conquérir

Les avaient invités, elle et trois convives

 

Durant une demi-heure j’ai joué les indifférents

Je crois que dans cette situation c’est le mieux à faire

Je ne voulais pas trop la brusquer, juste la regarder et lui sourire

Il fallait attendre l’occasion de saisir une conversation

L’opportunité se présenterait, forcément, évidemment !

Oh comme elle était ravissante, fine, coquette, une charmeuse !

Puis comme prévu l’échange s’engagea, curieux et malin

Je savais qu’il fallait l’écouter et surtout la passionner

 

Arriva le dessert, puis le café et le champagne

Dont elle avait fortement abusé sans trop le supporter

Direction la piste de danse pour finir la petite fête

Histoire de se défouler avant de se coucher

J’attendais les slows, mon atout pour la faire craquer

J’attendais pour la séduire, j’attendais pour l’embrasser

Il n’y a rien eu entre elle et moi ce soir là

Je le regrette et je me console en me disant qu’elle le regrette aussi

 

                                                                                                          Révoltère

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents