Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Révoltère
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard.
vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard. vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr

Texte Libre

10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 10:12

Partons

 

Viens, je t’invite, nous partons

Aujourd’hui que fais-tu, es-tu libre ?

N’as-tu jamais rêvé de visiter l’horizon

S’il te plaît fais-moi plaisir

 

Je ne sais pas encore ou nous irons

Mais c’est sur, ne prends pas de valise

Jour après jour, nous nous adapterons

Ta carte de crédit devrait suffire

 

Alors en avant pour l’émotion !

N’oublie pas ton rire et ton sourire

Nous en aurons besoin de milles façons

Pour oublier tes petits trains-trains et tes caprices

 

Je te le garanti : point de désillusion

Là-bas on n’a jamais su mentir

Impossible vas-tu me dire, où sont-ils ?

L’honnêteté et le respect, nous les traquerons

 

Si tout va bien, nous y habiterons

Quelques mois, quelques années au pire

Mais attention, ne perdons pas la raison

Notre sincérité, il ne faut pas la trahir

 

Les mensonges, nous aussi nous les ferons

Après tout, il faudra bien survivre !

N’aie pas peur et viens dans mon évasion

Le grand pays est ouvert. Es-tu libre ?

                                                                                                             Révoltère

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 10:09

Souris

 

Oui, c’est vrai le ciel n’est pas souvent bleu

Positivement, que peut-on y faire

Sinon de l’accepter un tout petit peu,

Sans y penser, laissons-le solitaire

 

Vouloir la perfection rend malheureux

Car il n’y a que dans les films et livres

Ou belles histoires et récits fabuleux

Toujours se terminent fully romantique

 

Qu’importe les épreuves, les enjeux

La vie est remplie de moments difficiles

On ne controle pas son destin, tant mieux

Alors suivons le fleuve car il est magique

 

Ce n’est pas facile de sembler heureux

Mais il faut impérativement toujours se dire

Que nous sommes de loin vraiment chanceux

Et que la situation pourrait être bien pire

 

Le bonheur est un état d’esprit et pour ceux

Qui estiment qu’il est hors de prix

Il est partout et gratuit, Madame, Monsieur !

Regardez vous avez oublié votre ennui

 

Oui, c’est vrai le ciel n’est pas souvent bleu

Le gris est pas mal aussi, sois sincère

Il est même joli, un tout petit peu

Alors s’il te plaît souris de sa lumière

                                                                                               

Révoltère

Décembre 2007

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 10:08

Oh mon Amour

 

J’espère, je prie, je rêve

Que nous resterons toujours ensemble

Tu es tout ce que j’ai de plus cher

Me savoir seul, j’en tremble

 

Oh, mon Amour combien je t’aime

Tu es à jamais gravée dans mon coeur

La vie sans toi n’est plus que peines

Tristesse, maladresse et malheur

 

Je contemple, j’adore, j’observe

Ton magnifique et delicat petit sourire

Lorsque je ferme les yeux, ma sirene

Je t’imagine plus belle que milles plaisirs

 

Oh mon Amour, reste avec moi

J’ai besoin de ta main et vivre

Je suis désolé si je ne suis pas un roi

Je ferai de mon mieux pour ton empire

 

Je mens, je triche, je me rends

Prêt aux vices et pires pour te garder

Tu  es un ange, je suis le garnement

Qui te pique les ailes, désemparé

 

Oh mon Amour, je pense à toi

Te savoir loin ça me rend fou

Tu es universelle dans tous mes émois

Je te sens, je te vois, tu es partout

 

                 Révoltère

                   Mars 2008

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 10:07

À mon coeur

 

Mon amour, amour

Comment vas-tu aujourd’hui ?

Je viens faire un tour

Aux nouvelles de ta vie

 

Je m’inquiète à vrai dire

Car, oh bien ou je te connais

Et un pancake ne peut suffir

Si j’étais là... tu ne ferais....

 

Qu’y a-t-il de nouveau ?

Peut-être quelques habits

J’espère moins de maux

Et un frigo bien rempli

 

N’oublies pas chaque soir

De lire 6 belles pages,

La brosse à dent est un devoir

Tu en feras bon usage

 

Soit forte comme d’habitude

Et n’ai pas peur dans notre lit,

De tous ces bruits noctures

Qui ne sont pas très gentils

 

Oui je me répète....

Je suis un jeune grand-père

Mais parce que je t’aime

Je te veux en lumière.

 

 

Révoltère

Juillet 2008

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 10:04

Une femme formidable

 

Je suis sûrement maladroit

Petit ridicule assis à tes côtés

Et je me dis chaque fois

Que je devrais t’écouter

 

Je me sens désolé

Car ce temps est si précieux

Et de souvent trop parler

Je m’éloigne de tes yeux

 

Tout te dire, tout partager

Mes craintes, mes folies

Je les ai trop répétées

Et j’en deviens monsieur ennui

 

Je me rends compte

Que j’ai beaucoup de chance

Et j’ai un peu honte

D’être riche de ta patience

 

Tu me supportes tout le temps

Et ça me renforce d’optimisme

Même lorsque je joue à l’enfant

Tu n’as jamais brisé mes caprices

 

Excuse-moi de mes défauts

De cette vie instable et banale

Avec toi, le monde est si beau

Tu es une femme formidable

 

Révoltère

Mars 2008

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 10:03

Madame Nice

                                                        

Vous êtes Madame Nice

C’est votre nouveau nom

Même si cela vous irrite

Moi seul en suis la raison

 

Vous en connaissez le pourquoi

Il n’y a pas a en discuter

C’est un bon choix

Je l’ai déjà décidé

 

Parfois votre nez se plisse

Peut-être est-il trop vivant

Moi je le trouve très angélique

Il me rappelle une petite enfant

 

Votre peau est de la soie

Et vos cheveux sont de liberté

Tout ce que souhaite un roi

Avec vous je l’ai trouvé

 

Nul doute vous êtes unique

Et je suis l’homme chanceux

Qui est revenu riche

De votre coeur merveilleux

 

Alors je resterai aux abois

Gardien de vous, sacrée

Et m’amuserai quelquefois

Pas très malin à vous rebaptiser

                                                                                                           

Révoltère

Avril 2008

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 10:02

Reste en vie

 

 

Tu me dis souvent que tu veux mourir

Que la vie est trop dure et les gens trop mauvais

Mais tu devrais être contente de vivre

Car tu as tout ce dont tu rêvais

 

Bien sûr on ne peut pas changer le monde

Et tu n’arrêteras pas les tueurs et les menteurs

Il y aura toujours des guerres et des bombes

Pour déranger l’harmonie du bonheur

 

C’est vrai que quelquefois ca va mal

Et on se prend a penser à visiter les cieux

Alors je t’en supplie ne garde pas la balle

Après l’orage le ciel est d’un si beau bleu

 

Ne crois pas que personne ne te comprend

On est a tous eu un jour la même idée

Le rythme s’accélère et puis viennent les torrents

Mais à l’arrivée il y a un le lac de la tranquilité

 

Regarde ce que tu pourrais faire et découvrir

Le meilleur serait une bonne cure de misère

Il y a tant sur la terre, le plus beau et le pire

Mais tu sais les deux sont en fait des frères

 

Je me demande comment soigner ton pessimisme

Tu n’as le droit de partir, et t’enfuir est interdit

Tu n’es pas seule, ne sois si pas si égoïste

Ta vie est pourtant si belle alors souris

 

Révoltère

Juin 2008

 

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 09:58

Je suis

 

Je suis Monsieur Grosse Tête

Coucou il est 1 h du matin

Elle se termine la fête

Les brochettes et les copains

 

Je suis La Tomate Rouge

Qui a oublié la crème

Mon grand nez tourne

Puisque seul toi tu l’aimes

 

Je suis le Canard Sauvage

Celui qu’on appelle de barbarie

Et j’aime beaucoup les voyages

De Moscou à Cracovie

 

Je suis le Gros Garçon

Qui a mangé ton cassoulet

Il était si bon et long

Désolé je n’ai pas pu contrôler

 

Je suis parfois ton Baby

Qui se trompe de chaussures

Méchant, je te vole la nuit

Et te laisse sans couverture

 

Je suis un Jeune Grand-Père

                                                       Aux pieds de retraité

Qui trop souvent se répète

Sans doute malade de t’aimer

 

Révoltère

Mai 2008

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 03:24

Fant..e


 

 

Puisqu’il ne faut pas prononcer son nom

Puisqu’il est ici à nous observer

Nos irons chuchoter nos prémonitions

Nos irons promener nos ambiguités

 

Il paraît qu’il est là depuis longtemps

Il paraît qu’il n’est pas très méchant

Ainsi sans peur la vie continue

Ainsi cet acteur invisible a sa rue

 

Voici un lieu étonnant à vivre

Voici une atmosphère à rendre ivre

Ceci est difficile, soyons proches et mous

Ceci est imbécile, ne comprendrons que les fous

 

Puisque la nuit est son terrain de jeux

Puisque le jour il se cache...mais où ?

Nous irons chanter les corps joyeux

Nous irons hiberner dans un trou

 

Faut-il y croire et s’en méfier ?

Faut-il éviter une éventuelle confrontation ?

À la tombée de la nuit, tout semble repose

À la tombée de la nuit, ils vont se réveiller

 

Que la symphonie divine nous rapproche

Que nos valeurs émotives s’affirment

Alors ces vies de paroxismes parfois fantôches

Alors ces cris sans optimismes seront infirmes

 

Révoltère

Septembre 2014

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Ces choses
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 03:18

Les fuyards de 5 heures

 

 

Tout ceci est décidement vraiment bien regle

Qu’à vrai dire personne ne s’est rend compte ;

Néanmoins peut-être que par un lointain passé

Quelques-uns ont de meme dus être attrape en nombre

 

Avant chaque aurore, c’est le grand départ

Et tous s’activent, se saluent et déguerpissent

« À ce soir, fais-attention à la route, pas trop tard »

On ne néglige pas les formalités qui s’obligent

 

Qu’importe si la nuit fut calme et plutôt bonne

Le temps n’est pas au décompte ni au bilan

Il y aura toute la journée pour notes et sommes

Cachés dans un recoin ou personne ne n’y rend

 

Il faut partir, plier bagages et ceci rapidement

Les affaires conclues ou entammees se figent

Et demain pourront reprendre plus doucement

La ou participants et acteurs diront « reprise »

 

De toute memoire il n’y a jamais eu d’exception

Et la regle veut tres precise qu’ils s’en iront ;

Certains ont jouee a devenir premier et champion

Mais jamais aucun n’a survecut aux rayons

 

Chaque matin à environ cinq heures ou avant

C’est embouteillage et fuite dans le noir paysage

Pas de trahison, point de negotiation car surement

Le vent se leve et l’aurore montre son visage

 

Révoltère

Mars 2017

Repost 0
Published by Révoltère - dans Ces choses
commenter cet article