Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Révoltère
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard.
vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard. vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr

Texte Libre

6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 05:23

40 thieves

 

 

Non il n’y a pas de voleur

Ou à peine quelques pick-pockets

On peut y venir la nuit sans peur

En taxi ou en camionette

 

 

C’est un bar sur la plage

Qui fait aussi restaurant

Entre pizzas et breuvages

On y apprécie le souffle de l’océan

 

 

Nul besoin de chaussure

Et pas de code vestimentaire

Prenez un maillot de bain, c’est plus sûr

Car il y a de la party dans l’air

 

 

On y parle bien des langues

Et on y mélange bien des cultures

Rien n’y semble plus étrange

Une sorte d’entente abolie de murs

 

 

Les journées sont tranquilles

Si ce n’est parfois un petit band

Les soirêes en crescendo dynamiques

Jusqu’au DJ qui vous démanche

 

 

Une Tusker glaçée, s’il vous plaît

À prendre en canapés de fainéants

Il y aura des rires, des discussions, des projets

À 40 thieves ou oublie le temps

 

 

Révoltère

Fêvrier 2011

 

Repost 0
Published by Revoltere - dans En voyage
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 05:16

Olopolosi-Olkiteng

 

 

 

Ce jour est si important

Que rien ne viendra le voiler,

Ni même une guerre de clan,

Ni même un lion affamé

 

 

J’ai été choisi comme leader

Et ma famille en est fière

C’est maintenant mon heure

De secouer la poussière

 

 

Nous offrirons le sacrifice

De ce qui ouvrira ma génération

Vers une voie propice

À une vie sans altération

 

 

Je suis le chef de ce rituel

Si particulier mais nécessaire

Vous, étranger le pensez cruel

Mais ici, on n’en a que faire

 

 

Aujourd’hui nous coucherons  les boeufs

Par la force de nos mains

Et seront tous de ceux

Qui auront une famille dès demain

 

 

La cérémonie finie, je suis circoncisé

C’est ainsi, ne l’ai pas décidé

C’est un tournant qui se vit, j’en suis charge

Non plus enfin petit mais nouveau guerrier

 

 

 

Révoltère

Novembre 2010

 

Repost 0
Published by Revoltere - dans En voyage
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 05:14

Bushbaby

 

 

 

Tu nous reveilleras cette nuit

De tes cris soudain et aigus

Et comme sans trop de soucis

Nous ecouterons le lointain et l’ici

 

 

Nous irons a la fenetre

De nos meilleurs pas decides

Mais ne trouverons pas cet etre

Qu’on appelle le « bush bebe »

 

 

Tu nous espionneras de tes arbres

D’ou on ne t’entend que sauter

Comme Alexandre Aja tu nous nargues

De tes yeux si hauts perches

 

 

Ou donc le jour es-tu ?

Je t’ai cherche vainement

Mais n’ai encore jamais vu

Ou tu te caches reellement

 

 

Toi le singe de la nuit

Qui as tant de mysteres

As-tu donc toutes ces maladies

Dont t’accablent les experts ?

 

 

Tu sembles telle une peluche

De celle qui font dormir les enfants

Et si jamais tu ne chutes

C’est parce que tu es le fou volant

 

 

Revoltere

Janvier 2011

Repost 0
Published by Revoltere - dans En voyage
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 05:12

Tu me manques

 

 

 

Je ne dors plus bien

Depuis mon départ

J’ai tenté en vain

Un peu tous les arts

 

 

Je mange très léger

Sans guère d’appéttit

J’suis pas en danger

On me dit maigri

 

 

Je reste enfermé

À quoi bon sortir ?

Nous irons flaner

Et puis découvrir

 

 

Je ne souris plus

C’est trop difficile

Alors dans la rue

J’fais peur aux tranquilles

 

 

J’ai le coeur pincé

Et n’apprécie rien

Tout est nul, raté

Sans ta douce main

 

 

Je suis paresseux

Le plus grand du monde

Je n’suis pas heureux

Sans toi je m’enfonce

 

 

Révoltère

Mars 2011

 

 

Repost 0
Published by Revoltere - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 09:02

Nakumatt

 

 

 

À Nakumatt nous irons nous promener

Et sȗrement beaucoup dépenser

Puisque nous avons économiser

Des journées de dernières denrées

 

 

À Nakumatt nous irons nous évader

De notre quotidien si préservé

Et sans doute nous pourrons trouver

Tout ce que la modernité a fécondé

 

 

À Nakumatt nous irons nous diluer

De nos questions de société

Et entre deux rayons sans y penser

Nous trouverons une raison d’exister

 

 

À Nakumatt nous irons nous vider

De ces billets puants de liberté

Et chargerons nos mains séchées

En kilos de sentiments ultra plastifiés

 

 

À Nakumatt nous irons profiter

D’une fraicheur d’air conditionné

Avec une voiture de plus en plus chargée

Entre utile et « pourquoi pas essayer »

 

 

À Nakumatt nous irons nous ravitailler

De ce qui nous a tant manqué

Et si le soleil ne nous a pas dévitalisé

À la maison, notre sourire sera premier

 

 

 

Révoltère

Janvier 2011

Repost 0
Published by Revoltere - dans En voyage
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 09:00

Gnou

 

 

 

Il n’y aura pas beaucoup de chance

À rester toujours en vie

Depuis qu’a  monté la cadence

Le groupe s’est plutot désuni

 

 

Mes parents sont quelque part

Dans ce troupeau que je suis

Vers une destination bizarre

Qui serait mieux qu’ici

 

 

Je me sens un peu malade

Mais il faut tenir bon

Sinon ma petite promenade

Sera bientôt ma conclusion

 

 

Né comme tant d’autres

Qui ont tous le même age

À qui donc est la faute

De ce parcours de carnage ?

 

 

Ainsi me conduit la nature

Alors je marche aussi vite

Pour ne pas finir en pature

Et ne pas etre celui qu’ils « héritent »

 

 

Je ne suis pas vraiment beau

Et personne ne me prend en photo

Alors que de savanne ou en eau

Il ne restera que mes os

 

 

Révoltère

Novembre 2010

 

 

Repost 0
Published by Revoltere - dans En voyage
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 15:32

 

Jeomjaengi

 

 

 

Samedi nous irons ensemble

Consulter une jeomjeangi

Et confirmer si ce qui semble

Nous suivra toute notre vie

 

 

Nos parents ne scelleront point d’accord

Avant notre passage au Saju

Alors pour un mariage reconnu et fort

Nous irons faire la queue un peu mous

 

 

Je t’aime, tu m’aimes, nous nous aimons

N’est-ce donc pas assez ?

Attendong gunghap et sa prédiction

De rapports de force et de sexualité

 

 

La voyance des quatre piliers

Nous confirmera ou nous séparera

Et même si je fus le premier

Peut-être un autre tu marieras

 

 

Et puis après quelques shoppings

Et bien avant un bon cinéma

Nous irons mains à mains en file

Découvrir ce qu’il n’y aura ou pas

 

 

De la vision dépendra notre relation

Et si elle la pense plutôt néfaste

Nous ne rirons plus pour de bon

On se séparera comme tout s’effaçe

 

 

 

 

Révoltère

Janvier 2011

 

 

Repost 0
Published by Revoltere - dans En voyage
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 15:27

Nile monitor

 

 

 

Tu te caches bien souvent

Mais ce n’est pas de peur

Puisque tu marches nonchalament

Sans craindre un quelque prédateur

 

 

Tu ressembles à un lizard

Mais ta langue est d’un serpent

Tel un monstre en retard

D’extinction et resté vivant

 

 

On te voit que par chance

Et même si je reste à l’affȗt

Là ou tu es, je pense

Ce sera du temps perdu

 

Très bon nageur, tu fais de l’apnée

Pour fouiller les profondeurs

Des étangs bien habillés

Dont ton repas sera leur Malheur

 

Les singes te voient arriver

Et déjà c’est la panique

Eux qui osent me provoquer

Tu les fais fuir comme des tiques

 

Tu es aussi grand qu’un homme

Et aussi fin qu’un cobra

Qui fait bouger et qui étonne

La faune à l’approche de tes pas

 

 

 

Révoltère

Décembre 2010

Repost 0
Published by Revoltere - dans En voyage
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 13:56

Bei Dai He

 

 

 

C’est la sortie du week-end

L’exit de la grande ville

L’endroit ou les riches aiment

Montrer leurs chaussures et leurs billes

 

 

Disons a 4 heures de Beijing

Est la mer des differences

Ici les surplus on les inflige

A ces citoyens sans complaisance

 

 

De jolis plages evidemment

Pour ceux qui n’ont jamais voyage

Et en fait trop simples certainement

Pour le touriste apprivoise

 

 

Cela parait si beau premierement

Lorsqu’on vient de la campagne

Et pour les bureaucrates assurement

Bei Dai He est l’insigne de la marque

 

 

Alors oui c’est un peu mieux

Que d’etre assis a Chaoyang

Et qu’importe qu’il soit pluvieux

Puisque les vagues viendront des amants

 

 

Meme sans acheter vos uniformes

Ici vous pourrez vous preparer

A nager sans reelle methode

Et vous serez le grand invite

 

 

Revoltere

Septembre 2010

Repost 0
Published by Revoltere - dans DE CHINE
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 13:55

S’asseoir

 

 

 

Voici finie une longue marche

Sans doute de plusieurs kilometers

Et le plaisir que s’asseoir demasque

Sur ce tabouret de vieux hetre

 

 

Voici terminee la journee

C’est retour a la maison

Ou s’assoir vient tout relaxer

Loin des douleurs, des pressions

 

 

Voici une viree en voiture

Et un tour chez les copains

Sans d’autre choix, ni mesure

Que de s’asseoir dans son ecrin

 

 

Voici les annees d’ecole

Et apres elles, celles de bureau

Ou tous s’y piquent et s’y collent

Sans refus d’asseoir de gros mots

 

 

Voici les petits, dejeuners et diners

De coin en mileu de table

On a narre sa vie, ses idees

Et toujours s’assoir du sourire aimable

 

 

Voici comment on vieillira

Sur une chaise bien confortable

On en aura connu des sofas

Ou s’asseoir fut meme notre coupable

 

 

 

Revoltere

Septembre 2010

Repost 0
Published by Revoltere - dans Une vie en 100 verbes
commenter cet article