Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Révoltère
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard.
vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard. vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr

Texte Libre

11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 09:10

Un homme heureux

 

Voici l’homme le plus chanceux du monde

Accompagné de la femme la plus formidable

Elle est belle, intelligente, c’est une bombe

Et son cœur pur ne connaît pas la rage

 

Il est petit, il n’est pas très beau

Avec un grand nez un peu mitraillé

Ca lui fait penser un peu à un museau

Et le couper il y a déjà pensé

 

Il est bien portant, il est même gros

Son ventre a eu trop de houblon

Et par derrière on dirait un tonneau

Parce qu’il ne fait pas assez attention

 

Il sourit tous les jours, même les nuits

Car pour lui vivre est un cadeau

Et quand il est triste, il écrit son ennui

Pour le purger à grand coups de mots

 

Il est quelconque, n’a rien de spécial

Et ne sera jamais important ou célèbre

Sa vie banale lui offre pourtant milles pétales

Dont il profite à son rythme sans malaise

 

Il n’est pas très riche mais ça lui suffit

Son assiette n’est jamais vide et sa liste est longue

Tout va pour le mieux c’est ce qu’il dit et redit

Voici l’homme le plus heureux du monde

 

Révoltère

Janvier 2009

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 09:09

Tu es

 

Tu es mon coeur

La vie est triste

Sans ta chaleur

Tout semble vide

 

Tu es mon soleil

Le monde est gris

Sans ta lumière

Il n’y a plus d’envie

 

Tu es ma force

Je suis trop faible

Ma main est morte

Donne-moi de l’aide

 

Tu es ma raison

Et ma loi d’être

Celle qui dit non,

Qui voit les pièges

 

Tu es ma régulation,

Mon marchand de sable

De sommeil profond

Moi, si vulnérable

 

Tu es ma passion

Je suis fidèle

Sans récréation

C’est ton modèle

 

Tu es mon capitaine

Je suis ton soldat

Sans plus de peine

À la vue de tes pas

 

Tu es ma destinée

Voici mes veines

Et ma pensée

Que je t’aime

                                                              Révoltère

 Janvier 2009

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 09:07

Idéal

 

Dis moi n’as-tu jamais rêvé

D’un monde ou nous serions deux

Et ou tu n’aurais pas à prier

Pour que nous vivions vieux ?

 

Je n’en ai point la clef

Et encore moins la carte

Mais ce que je sais

C’est qu’il y en a une charte

 

Alors ferme les yeux

Et cherche la lumière

Essaye de ton mieux

Pour y fouiller la poussière

 

Demain sera beau

Je t’en fais la promesse

Ni surprise, ni cadeau

J’y ai mis mon adresse

 

Il y a tous ces petits riens

Qui te polluent, te chagrinent

Mais n’oublies pas ma main

Même si sa peau est fine

 

Moi aussi je l’ai inventé

Ce paradis qui nous attend

Mais je me suis trompé

Car il est ici et maintenant

 

Révoltère

Novembre 2008

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 09:06

En voyage

 

Nous revoici à nouveau écartés

Et si tu n’es qu’à quelques heures

Je ne peux pourtant pas m’empêcher

D’avoir comme un pli sur le coeur

 

Ce n’est que quelques jours

Mais ca me semble une éternité

Je souffre de la maladie d’amour

Et je t’attend pour me soigner

 

La vie est triste sans toi

Je n’ai plus goȗt à rien

Bien des plats ont à chaque fois

La saveur âcre du chagrin

 

Tu es partie avec les couleurs

Et maintenant que ce monde est gris !

Il fait froid et j’ai peur

De le devenir moi aussi

 

Du grand lit, j’ai pris ta place

Ou j’y sens encore ton doux parfum

Et toutes les nuits, quoi que j’y fasse

J’y fouille si tu as mis ta main

 

Je veux revoir ton sourire

Et tes yeux pour m’y plonger

J’y ai laissé mon âme et mon rire

Il ne faut plus nous séparer

 

Révoltère

Décembre 2008

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 09:01

Comme une oie

 

Coucou, comment vas-tu aujourd’hui ?

J’espère que tu n’as pas trop froid

Dans le grand appartement si ravi

Qu’une petite souris enfin y soit

 

Je m’inquiète beaucoup pour toi

Car quand je ne suis pas là

Je sais que tu manges n’importe quoi

Et surtout des choses qu’il ne fallait pas

 

Alors fais attention à ton poids

Même s’il peut augmenter un peu

Et reste le beau et mignon petit pois

Qui me fait scintiller les yeux

 

Seule tu as maintenant tous les droits

Mais tu sais j’ai des assistants....

Mes espions sont déjà sous ton toit

Et j’aurai un rapport bien évidemment

 

Il faut protéger le nez et les doigts

Si tu sors faire quelques achats

Et je vais me répéter encore une fois

Pour le bonnet que jamais tu ne mettras

 

N’aie pas peur dans le noir et gardes la foi

Rien ne peut arriver à mon petit bébé

À chaque soir, je suis là, je te vois

Et dans tes rêves, je viendrai te visiter

 

Révoltère

Décembre 2008

 

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 09:00

Unis

 

Nous voici réunis

Je suis heureux aujourd’hui

L’es-tu aussi ?

Je vois que tu souris

 

C ‘est bien la réalité

Et tes voeux sont exaucés

Demain on pourra rêver

De notre temps à dépenser

 

Dis-moi tes envies

J’ai un peu de magie

Et si c’est petit

Je peux ouvrir le pli

 

A quoi veux-tu jouer ?

Je te laisserai gagner

Et si ce n’est pas assez

Nous ouvrirons nos pensées

 

La vie est si jolie

Et tout n’est pas gris

Oui le soleil est ici

Dans le ciel à l’infini

 

Apprenons à aimer

Ce que l’on peut accepter

Vivons sans regretter

Il ne faut pas se disputer

 

Révoltère

Décembre 2008

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 08:57

Sous-bois

 

Nous irons ensemble cueillir des champignons

Et courbés comme de jeunes vieillards

Dans le sous-bois nous nous enfoncerons

De notre plus fin nez et de notre plus malin regard

 

Tout sera si tranquille dans ce petit coin

Tu pourras même chanter tes doux refrains

Que la forêt emportera là-bas au loin

Comme un ogre vilain de grande faim

 

Nous ferons craquer bien des branches

Telles des foudres sonores, et tu sursauteras

Et dans ces corps morts qui parfois dérangent

Peut-être seront-ils cachés à nous attendre là

 

Notre sac sera sans doute beaucoup trop gros

Et nos pieds seront sȗrement très lourds

Mais ce sera évidemment un jour grand et beau

Où nous nous amuserons en allers-retours

 

Il fera un peu frais dans toutes ces ombres

Mais n’oublie pas que j’ai de chaudes mains…

Ce sera humide dans ces cachettes profondes

Mais les trésors y sont en puissants souverains

 

Nous irons ensemble pour quelques heures

Nous perdre et nous retrouver - si fabuleux

Là ou aux mille verts et ou aux mille bruns

Coloreront cette escapade de gens heureux

 

                    Révoltère

                     Décembre 2008

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 08:56

Bien sûr

 

Un jour je serai grand

Celui dont on suit les pas

Et qui sourit même en dormant

Seras-tu là ?

 

Un matin d’été je chanterai

Ce sera sȗrement un cas

Moi, si timide je le ferai

Seras-tu là?

 

Un mois de mai j’aurai

Des bougies comme des en-cas

Et un gâteau lourd à porter

Seras-tu là ?

 

Une minute à pleurer

Quelque part par ci, par là

Car je n’ai rien à cacher

Seras-tu là ?

 

Un hiver j’aurai froid

Alors je chercherai tes bras

Partout ou qu’ils soient

Seras-tu là ?

 

Un dimanche si paresseux

Je me coucherai sous les draps

A cause du monstre rose, si peureux

Seras-tu là ?

 

Un soir de mauvaises nouvelles

Je regarderai bien bas

Et je dirai que la vie est trop cruelle

Seras-tu là ?

 

Une nuit je dormirai

D’un long sommeil à trépas

Parce que c’est déjà décidé

Seras-tu là ?

 

Révoltère

Novembre 2008

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 08:56

Je ne suis pas

 

Oui je ne suis pas très grand

Mais est-ce bien important ?

Je te porterai dans le vent

Feignant d’être un géant

 

Oui je ne suis pas très beau

Mais c’est mieux que sot

Je porterai tous tes fardeaux

Et je mourirai en ton héros

 

Oui je ne suis pas très mince

Comme le sont tous ces simples

Mais j’attraperai tes folies à la pince

Pour rester ton fidèle prince

 

Oui je ne suis pas très fort

Mais je connais bien des sorts

As-tu peur de la mort ?

Laisse-moi être ton mentor

 

Oui je ne suis pas très riche

Et j’ai mis ma vie en friche

Pour te combler de ces délices

Que parfois on nomme des vices

 

Oui je ne suis pas très célèbre

Et ne serai pas dans le dictionnaire

Mais s’il te plaît laisse-moi être

Celui qui vient jouer dans tes rêves

 

Révoltère

Septembre 2008

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 02:34

Forcer

 

Il y a parfois des moments

Où le chemin est bloqué

Et en cherchant ses flancs

On retrouve la même fatalité

 

Il apparait un tas impressionnant

Auquel on ne s’était préparé,

Un barrage de plusieurs pans

Qui tout à coup se serait dressé

 

On pense alors nonchalament

Qu’on pourrait peut-être le sauter

Comme le feraient des enfants

Que les ruisseaux ont vu sauter

 

Étant un grand à present

Cela devrait être une formalité

Mais on oublie que pourtant

Même les géants sont limités

 

Alors on élabore des plans

Jusqu’à le faire exploser

Entre théories et jugements

Il faudra malgré tout décider

 

La manière douce en premier plan

A conclu et le coup a échoué ;

Devenu nécessaire d’être violent

Voici comment on a dû le forcer

 

Révoltère

Avril 2017

Repost 0
Published by Révoltère - dans Une vie en 100 verbes
commenter cet article