Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Révoltère
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard.
vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard. vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr

Texte Libre

22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:54

Il est

 

Il est celui qui n’est pas là

Mais que nous attendons avec impatience

Et si un jour il peut trouver nos pas

Beaucoup de choses auront moins d’importance

 

Il est celui qui ne veut pas venir

Peut-être par orgueil ou de peur

Et quoique réserve l’avenir

Il est déjà prêt dans nos cœurs

 

Il est celui qui est partout

Dans chaque rue, dans chaque film

Et qui sans souci nous rend fous

Jusqu’à en provoquer des crises

 

Il est celui qui est si différent

De langues, d’esprit et d’humeur

Pourtant quand il sera grand

Nous partagerons les mêmes couleurs

 

Il est celui qui visite nos rêves

De ses cris de joies et de peines

Et qui refuse tous les sortilèges

De la plus sincère des reines

 

Il est celui qui se cache

De nos espoirs  de grand-père, de grand-mère

Et je voudrais qu’il sache

Que  l’histoire est riche de prophètes

 

Révoltère

Mai 2009

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:52

Dépression

 

Hier tu m’as dit “tue-moi”

Évidemment je ne t’ai pas cru

Mais quand j’ai senti ton émoi

Je me suis dit « ça ne va plus »

 

Oh là là, quelle surprise !

Tu étais même si sincère

Que j’en suis resté si stupide

À en douter de mes oreilles

 

La vie est pourtant si belle

Mais pour toi tout est en pire

Sans équilibre sur ta selle

Où sont tes beaux sourires ?

 

Dis-moi ce qui ne va pas

Et je jouerai les psychologues

Je n’ai jamais encore fait ça

Mais j’analyserai ton monologue

 

Mon coeur, depuis j’ai si peur

Tes volontés sont si terribles

Je ne suis ni Dieu, ni docteur

Comment stopper ta dérive ?

 

Après cette longue nuit

J’espère que tout est oublié

Je pense que lundi est maudit

Donc on ne va plus en parler

 

Révoltère

Mai 2009

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:49

En in

 

Je te donne ma main

Mais je voudrais la tienne

Pour finir le chemin

Qui nous mènera au ciel

 

Pardonne-moi si je crains

De perdre ta lumière

Car je produis du chagrin

À ne savoir quoi en faire

 

Si tu aimes les petits riens

Viens sur mon île déserte

Pour jouer aux coquins

Nous aurons la peau verte

 

Suis-je ridicule ? Sois sincère

Mais crois en mon destin

Qui mélangera nos poussières

En un très fin, en un beau grain

 

J’ai cré é notre refrain

Et tu seras mon élève

Pour apprendre que demain

Nous vivrons en rêve

 

Voici ce que j’ai de bien

Veux-tu être ma sirène ?

Dans ce voyage lointain

Nous rirons des plus bêtes

 

Révoltère

Mars 2009

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:25

Mon coeur s’est arrêté ce matin

 

Mon coeur s’est arrêté ce matin

Il était peut-être 9 heures, je ne sais pas

Lorsque réveillé, j’ai tendu ma main

Sur le grand lit où tu n’étais plus là

 

Il ne faisait pourtant pas froid

Mais j’ai senti ce grand frisson

Que l’on ressent mauvais quelquefois

Quand on imagine toutes les options

 

Je n’ai pas ouvert les yeux

Car j’aurais voulu à jamais les fermer

Sur ces images de jours heureux

Où cette place était encore occupée

 

Il y avait c’est sûr ton odeur

Sur l’oreiller que j’ai écrasé et si serré

Juste m’en assuré trop mal de peur

Que lui aussi disparaîsse comme une fée

 

Alors je me suis surpris à prier

Comme un infidèle vagabond repenti

Que ce n’était qu’un rêve à discontinuer

Et que la fin serait joyeuse et jolie

 

J’ai entendu du bruit dans la salle de bain

Et j’ai exhalté mon humeur de grand jour

Il était un peu plus tard lorsque ce matin

Mon coeur est devenu un illustre tambour.

 

Révoltère

Mars 2009

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:21

Ils sont

 

Ils sont méchants

Profondément

Ma pauvre enfant

Assurément

 

Je suis vigilant

Et bien confiant

Moi ton amant

Garderai ton sang

 

Ils sont peu grands

Non pas vraiment

Nous s’rons gagnants

Certainement

 

J’suis ton agent

Dors calmement

Assez puissant

De leurs dépends

 

Ils sont défiants

Evidemment

Mais moi savant

Je les attends

 

À tout moment

De mon vivant

N’aurons de dents

Que pour le vent

                                                                                                Révoltère

                                                                                                Octobre 2009

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:16

Nous sommes

 

Nous sommes les heureux amants

Qui voyagent très lourdement

Aux quatre coins des continents

Et ça nous plaît fortement

 

Nous sommes les chanceux humains

Qui parlent et rient en refrain

N’ayant qu’une pensée en commun

Sans secret ni mauvais jeux de mains

 

Nous sommes les libres amoureux

Qui profitent de plats délicieux

Sans redouter les jaloux et pernicieux

Rôdant dans nos vies et silencieux

 

Nous sommes les jeunes intrépides

Qui n’ont pas peur de frôler le vide

Attachés comme des super bolides

En avant de nos jeux romantiques

 

Nous sommes les petits bien souvent

Qui se faufilent entres les bancs

Et quoi qu’on en dise fièrement

Nous n’écoutons que nos sentiments

 

Nous sommes le beau et la belle

Qui sont assis parmi les hirondelles

Les yeux brillants vers le ciel

Illuminés de notre amour éternel

 

Révoltère

Octobre 2009

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:11

En oi

 

J’ai tant de besoin de toi

Tu ne peux pas partir

J’aurais tellement froid

À doucement m’en dépérir

 

Je ne te donne pas le droit

C’est interdit de mourir

Et s’il n’y pas encore de loi

Je vais bientôt l’écrire

 

Non tu n’as pas le choix

De me laisser sans sourire

Et malgré ce que tu crois

Je ne pourrai m’en sortir

 

J’ai dans mon coeur de l’émoi

Qui n’a pas d’autres destinée

Que de servir mes abois

Lorsque tu es à mes côtés

 

Nous marchons sur une voie

Qui ne connaît pas l’individualité

À présent tu es si loin en moi

S’en retirer c’est me tuer

 

Je voudrais toucher tes doigts

Jusqu’au bout de mes volontés

Et si je dois finir aux boix

Nous y serons tous allongés

 

Révoltère

Juillet 2009

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 08:47

Brouillonage

 

Quelques mots gribouillés

À la va vite sur la feuille blême

Aux bords déchirés et souillés

Cherchent à dire je t’aime

 

Ils sont un peu perdus

Errant sans maîtres ou parents

Abandonnés là mais têtus

À y demeurer patiemment

 

Certains sont entamés

À ne plus avoir de jambes

Et même de grands massacrés

Que plus rien ne ressemble

 

Ils sont prêts à se battre

Pour gagner la première ligne

Et la lutte finale plutôt âpre

Où on couronnera le titre

 

Il y a quelques exclus

Que personne n’ose effleurer

Des solitaires abattus

Que le poème a dégradé

 

Quelques traits anonymes

Sur un bout de papier oublié

C’est mon cœur qui exprime

Les douceurs qui y sont enterrées

 

Révoltère

Juillet 2009

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 11:38

Le monstre rose

 

J’ai vu un jour le monstre rose

Et il m’a sauté dessus

J’ai eu si peur que je n’ose

Raconter ce que j’ai vécu

 

Il était petit mais m’a surprit

Lorsque j’avais un oeil fermé

Alors bien au fonds du lit

J’ai joué à l’endormi réfugié

 

Il était doux et sentait bon

Donc je l’ai laissé m’approcher

Et vide de guerrières intentions

Il m’a si doucement caressé

 

Nous avons beaucoup voyagés

Et touchés bien des étoiles

Comme fous et assoiffés

Dans notre vaisseau blanc et moîte

 

Je me suis réveillé tout troublé

De mon immense sourire

Et sur le sol j’ai retrouvé

Une peau rose, mon souvenir

 

Je ne suis point chasseur

Et un piètre conseiller

Mais laisser parler votre coeur

Et le bonheur viendra s’y glisser

 

Révoltère

Juillet 2009

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 11:37

Et l’après

 

Que restera-t-il donc à l’après ?

Hélas plus guère d’envie

Des jours et des nuits très mauvais

Dans la poussière de l’ennui

 

Il y a aura des idées de suicide

Pour enfin terminer ce monde

Et des déprimes en précipices

Ou rien n’y personne n’en remontent

 

Et puis viendront les fuites

Des changements sans raison

Au gré de prisons stupides et gratuites

Remplies de terribles décisions

 

Le passé viendra en révolté

Remuer regrets et injustices

Comme si tout fȗt raté

Des hauts ébats aux moments lisses

 

Il n’y aura plus aucun espoir

Puisque tout sera devenu si fatal

Et on se dira que le noir

En fait, ce n’est pas si mal

 

A bas seront les références

Quand le vilain sera arrivé

Il y aura tellement de différences

Qu’on ne pourra jamais aimer

                                                                                    Révoltère

Juillet 2009

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article