Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Révoltère
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard.
vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard. vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr

Texte Libre

21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 11:36

Un sapin bleu

 

Je voudrais que tu m’achètes

Un tout petit sapin bleu

Et si les temps te le permettent

Garde-le secret et précieux

 

Tu sauras quoi en faire

Lorsque le moment sera venu

Mais si tu as oublié mes repères

Alors cherches-en de plus soutenus

 

Il ne doit pas être trop jeune

Car il faut une parfaire réussite

Et il devra s’imposer seul

Parmi la horde de la colline

 

En avril tu iras là-bas

Je pense que tu as deviné

Et même si tu ne veux pas,

S’il te plaît, c’est ma volonté

 

Puis tu feras un profond trou

Rempli des poussières de ma vie

Mal aux mains et aux genoux

Excuse-moi de mes sombres singeries

 

Je voudrais que tu m’achètes

Un bien joli sapin bleu

Moi qui meurs et qui t’aime

Je n’ai guère d’autres voeux

                                                                                                               Révoltère

Juin 2009

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 11:34

La montagne verte

 

Je n’aime plus la montagne verte

Depuis ce soir de pluie de grand concert

Ou se sont noyées mes envies de découverte

Et mes souhaits d’un pur bol d’air

 

Moi je n’en ai vu que du noir

De celui dont on s’y perd

Et y a fondu mon iceberg d’espoir ;

J’étais plus proche de la colère

 

Ça ne ressemblait même pas à une colline

Et ce n’était surtout pas très vert

On y apercevait quelques cimes

De chênes, de noyers et même des hêtres

 

Tu y as laissé quelques heures

Moi je n’y ai fait que passer.

Le soir tu devais avoir peur

Sans le garcon pour te protéger

 

Heureusement que la calme rivière

Y apportait la sagesse et la liberté

Et malgré des rives sombres et austères

Je suis sȗr que tu y as un peu flané

 

On y a tourné, avancé et reculé

Et on aurait pu y avoir des pertes

Je n’aime plus la montagne verte

Et le temps qu’on a déjà oublié

                                                            Révoltère

Juin 2009

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 11:33

Mon coeur

 

Viens caresser mon coeur

De tes mains fines et fragiles

Et viens lui ôter la douleur

Qui l’imprime et le comprime

 

C’est mon fidèle organe

Dans tous ces moments de joie,

Un vrai modèle sans aucune panne

Pas comme cette tête ou ce foie !

 

Tu peux aussi lui parler

Oh, ce n’est pas ce que tu crois

Et j’ai un secret à te dévoiler...

En plus il adore ta voix

 

Viens déshabiller mon coeur

De ces couvertures de principes inutiles

Et viens lui donner les couleurs

De celles qui piquent et qui brillent

 

Mon loyal ami me portera

Au loin d’une vie au joli teint

D’un cours royal me conduira

A l’ultime séjour de ma fin

 

Tu peux venir le conseiller

Sans toutefois trop le brusquer

Et j’aimerais qu’à ses côtés

Tu y restes pour l’éternité

                                                                                                   Révoltère

 Mai 2009

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 11:33

Il n’est pas

 

Il n’est pas celui que l’on croît

Du moins pas aussi méchant

Mais c’est vrai que bien des fois

Il laisse la trace d’un truand

 

Il n’est pas même pas fort

Et tombe souvent malade

En contre coups des remords

Qui la nuit le saccagent

 

Il n’est pas ce monstre

Que les petites gens décrivent

Malgré ce qu’il démontre

Il est bien loin sur la liste

 

Il n’est pas stupide du tout

Et en a lu bien des livres

Donc le saisir est un peu flou

Si on n’est pas sur son navire

 

Il n’est pas vraiment un sable

C’est plutôt une étrange pierre

Alors souvent on l’accable

De trop salir la poussière

 

Il n’est pas mais il est beaucoup

De maintes rumeurs et d’histoires

Puisqu’il demeure éloigné de vous

Il ne reste plus qu’à le croire

 

Révoltère

Mai 2009

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Poemes a aimer
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 10:50

Haïr

 

Il est terrible

Je ne l’aime pas

Il est horrible

C’est un sacré cas

 

Trouvez un autre,

Un gars candide

Aux larges épaules

Pour cette entreprise

 

Ainsi je décline

Et resterai donc ici

Dans ma vie fine

Loin de ces railleries

 

Cela me dégoute

À m’ en donner la nausée

De le savoir sur ma route

Rend mes nuits perturbées

 

Nul besoin d’insistance

Ma décision est prise

Stop cette persévérance

Mes opinions sont grises

 

La messe est dite

Mon jugement ancré

Si je pouvais le détruire…

Mais haïr est déjà tant assez

 

Révoltère

Mars 2017

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Une vie en 100 verbes
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 10:50

Sombrer

 

Lorsque le ciel s’est chargé de nuages

J’ai senti que le mauvais temps arrivait

Avec ses tourments et possible naufrages

Si vraiment des torrents s’abattaient

 

Je n’en suis pas à mon premier orage

Mais j’en garde la même appréhension

Pourtant tous penseraient qu’à cet age

On devrait être fort dans cette situation

 

Ce n’est pas si simple, logique et facile

Et malgré les nombreuses expériences

On ne reste jamais à l’abri d’un coup fragile,

D’une tempête indomptable de puissance

 

Oui j’ai également et complètement deviné

Que le vent tournait et encore s’amplifiait

Non pas pessismiste, le pire n’était pas arrivé

Il faudrait se battre pour survivre, je le savais

 

Tout s’est passé en fait tellement vite

J’ai du mal à en extraire une chronologie

Entre ce que j’ai donné et reçu, je suis vide

Et ne me restent que peines et nostalgies

 

Qui aurait cru que ma vie exploserait

Et que les pieces seraient emportées

Dans des recoins perdues à jamais

Oh que c’est abominable de sombrer !

 

Révoltère

Mars 2017

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Une vie en 100 verbes
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 13:56

Gouverneur dextrorsum


 

C’est le moment d’envoyer un tour de vis

Pour resserer ce bois quelque peu flottant

Et d’ajuster ce jeu qui, petit à petit glisse

Et rend tout ceci légerement chancelant

 

Voyez messieurs ou amène la nonchalance !

Il est nécessaire d’apporter la discipline

Et de classifier enfin ces exhubérances

Dans un code de bonne conduite aux lignes fines

 

Nous n’arrêterons pas les insoumis

Et poserons nulle part de barbelés

Par contre il faudra qu’ils aient compris

Qu’un gouverneur dextrorsum est arrivé

 

Allons donc ensemble de l’avant

Et laissons les retardataires endormis

Qui rêveront encore longtemps

Que le ciel leur avait tout promis

 

Ainsi lançons maintenant les ajustements

Nous aurons besoin de quelques outils

Des moindres certes mais puissants

Pour tourner dans le sens ardu de la vie

 

Nous serons plus forts de précision

Et experts en micro toutes catégories

Avec vos respectueuses autorisations

Laissez-moi définitivement diriger ce pays

 

Révoltère

Mars 2017

 

                                                                                                                         

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Ainsi allait cette vie
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 13:52

Nothing to say

 

Ne me donner surtout pas la parole

Please, don’t ask me my opinion

Même si c’est écrit dans le protocole

I have no objection, no solution

 

Passer donc immédiatement mon tour

And you can ask directly my neighbor

Laissez-moi invisible sur votre parcours

I will stay a tree of silence, a wise lord

 

Vous essayerai alors bien quelques ruses

But even with it I shall remain like a stone

Aussi j’ai enfermé ma voix dans un lieu sûr

And good luck to open if you dare hope

 

Je m’exprimerai à mon bon vouloir

I will develop my theory in some days

Pour l’instant j’écoute et je sais voir

My philosophy is under a construction way

 

Qu’importe que le sujet soit sensible

I will not step in your unfruitful debate

Cela est difficile, cela m’est pénible

I am a witness non stupid and you hate

 

Non je n’ai encore rien à dire

Don’t get angry and stay polite

Mes missiles sont sur le pas de tir

A cup of Jasmine tea or a lemonade?

 

Révoltère

Mars 2017

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Nowadays - de nos jours
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 10:17

Nan Song Yu Jie

 

J’ai bien aimé me promener

À Nan Song Yu Jie à tes cotés

Et nous avons beaucoup zigzagé

Avec les mains bien chargées

 

Il y avait beaucoup de touristes

Mais seulement quelques étrangers

Je me sentais comme sur une piste

Où j’etais un evadé non recherché

 

Plus loin la rue gastronomique

Avec ces restaurants extensibles

Pas mal ce plat d’épicées écrevisses !,

Ces marchands aux grillades irrésistibles

 

Il y reste quelques vestiges

De la grande époque de cette ville

Et on peut admirer la rue antique

Que les Song ont jadis construite

 

Les modernes échoppes hurlant

Aux haut-parleurs leur offres alléchantes

Se mêlent aux historiques monuments

Où la grande mosquée y reste méfiante

 

Nous nous sommes échappés dans des venelles

Non baptisées au doux parfum du passé

Ce fût agréable et, je m’en souviens si sensationnel

Pour nos retrouvailles, amoureux et réjuvénés.

 

Révoltère

Mars 2017

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans De Chine - Tome 2
commenter cet article
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 02:46

Quoi

 

Il y a tous ces « pourquoi »

Qui se trainent à mon dos

Telle une ribambelle de fous

En excursion de chemin de croix

 

J’aimerais tant de m’en moquer

Mais ceci est oh combien abrupt

Ainsi à quoi bon s’y risquer

Sans secret : ils me croient saint !

 

Que cette dérive laisse sans voix

Les philosophes du dimanche

Qui ne voient guère en moi

Et pas plus qu’une lessive

 

Les « qui » et « comment » viendront;

Aujourd’hui n’est qu’un chapitre

À chacun son tour, bien rangés

C’est comme cela qu’on devient grand

 

J’en ai survolé des questions

N’ayant pas encore les réponses

Elles s’acharnent en coalition

Ceci dit, j’ai mes petites idées….

 

Ainsi font, font, font quoi ?

Allez je sais ce que vous pensez

Laissons nos coeurs en émoi

Et si les enfants avaient raison ?

 

Révoltère

Décembre 2014

Repost 0
Published by Révoltère - dans Ces choses
commenter cet article