Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Révoltère
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard.
vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard. vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr

Texte Libre

13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 09:19

France-Chine : doléances


Nous compatissons mes amis
À votre douleur intense
C’est bien sûr comme ci
Nous étions tous en souffrance

Vous soufffrez d’un malheur
Nous l’avons connu aussi
Votre frère, votre soeur
Sont avec vous, c’est acquit

C’est un bien triste jour
Terrible cette nouvelle !
Voici donc votre tour
Horrible la manivelle !

Nous avons beau être fort
La nature sera la reine
Ce n’est point un tort
De n’avoir voulu que la crème

Tout aurait dû être parfait
Oui mais voilà, c’est ainsi
Personne n’est plus le mauvais
En deuil on n’a plus d’ennemis

Alors je viens vous voir ce soir
Pour m’excuser de mon insolence
Et ne veuillez pas de ne pas croire
Que sont honnêtes mes doléances
 


Révoltère
Octobre 2011

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:56

France - Chine : ingérences
 


Nous n’aimons pas que les étrangers
Viennent nous dicter leur préférence
Sur ce sujet, il est donc décidé
Que nous n’accepterons aucune ingérence
 


Nous aimons partout nous implanter
Heureux de voir s’étendre notre culture
Et si c’est surtout pour nos sociétés
Nos gouvernements appuieront les mesures
 


Nous n’aimons pas qu’un vienne espionner
À bas ces espions, ces interférences
Les notres sont tellement mieux cachés
Comme la Chine, comme la France
 


Nous aimons surtout subventionner
Pour les intérêts de notre chère patrie
Pour le respect de nos fières idées
Pour gonfler nos caisses, notre économie
 


Nous n’aimons qu’on nous dicte des règles
Notre histoire est riche de sagesse
À quoi bon se saborder des pièges
Non ne pas croire à notre simple tendresse
 


Nous aimons que le monde écoute
Et être le centre des planisphères
Là-dessus il n’y point de doute
Voici 2 soeurs, voici 2 frères
 


Révoltère
Septembre 2011


 

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:37

France - Chine : différences


Nous avons été ennemis
Sans doute à cause de politique
Et sommes redevenus amis
À la fin de crises épisodiques
 


Nous avons une riche culture
Que chacun souhaite acquérir
Garnie de légendes et d'aventures
À en oublier même de dormir
 


Nous avons nos intérets
Parfois quelque peu divergents
On s'accuse d'être le mauvais
Dans ces débats où l'on ment

Nous avons nos idéaux
Et tout pour les défendre
Des fusées, bombes et bateaux
Qu'on se jalouse, pas tendres

Nous avons nos artistes
Qui créent et développent
Nos scientifiques aux pistes
De lumières aux mille portes

Nous avons nos différences
C'est la France et la Chine
Des cours d'harmonie, d'éloquence
C'est la France et la Chine
 


Révoltère
Août 2011

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:34

Yu Quan


Nous avons eu un long voyage
Et nous voici revenus aux sources
Alors allons jouer les pachas sages
En eaux chaudes sans course
 


Nous avons mal aux jambes
Écrasés sous le poids du monde
Et puisqu'ici on ne tremble
Que nu face aux idées moribondes
 


C'est certes un peu cher
Mais oh combien profitable
Ça vous chauffe toutes chairs
Et c'est plus qu'incroyable
 


Ne soyons pas des agriculteurs
Venus ici enfin bien se gratter
Désolé, mais l'eau a des couleurs
Qui nous laissent à y regretter
 


On y restera la journée entière
Le buffet lunch y est inclus
Une sorte de cantine primaire
Plus sale qu'un restaurant de rue
 


Nous en sortirons rouges fatigués
Libérés d'un stress lavable
À Yu Quan nous serons relaxés
Et les soucis seront pitoyables

 

                  Révoltère

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:31

The peak


Il est très haut le monsieur
Plus haut que toutes ses soeurs
Nous qui ne sommes pas vieux
Nous nous sentons sans fraîcheur


Alors prenons donc le tram
Non ce n’est pas ringard
Si nous suivons les traces
Des curieux en foulard

 

On le vit comme le donjon
Un lieu sacré, insurmontable
Des seigneurs d’occupation
Qui se croyaient ici imbattables


Aujourdhui ce sont des milliardaires
Qui ont acheté ses pentes vives
Dans le siècle des lumières
Que la chine est en train d’écrire


On y a mis un observatoire
Accolé de beaucoup de boutiques
Car Il faut continuer l’histoire
Du Hong Kong au grand fric

 

Oh quelle est belle la vue
À la tombée du soleil
Vous serez sans doute perdu
À découvrir des sans pareils

 

Révoltère

Juin 2011

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:30

Shenzhen

 

 

On y vient chargé d’espoir

De celui d’une vie différente

En espérant même devenir une gloire

Loin de la campagne adolescente

 

Là-bas il y a tous les horizons

Et on y parlent langues et dialectes

Mais toujours unis pour la même nation

Les craintes et amour s’y reflètent

 

Ce fȗt le symbole du changement

Et de l’ouverture vers le libéralisme

Avec des moyens, oh combien grands
Ces pêcheurs sont devenus richissimes

 

On a détruit, construit et agrandit

Pour en faire l’exemple à suivre

Plus haut, plus large, plus de niveaux

Rapide ville louée en equilibre

 

Bienvenue à tous les talents

Les meilleurs seront chers payés

Des secteurs minimes et importants

Les places en seront très convoitées

 

Mais il est le voisin cousin

Ou l’on y rêve d’y travailler

Alors on passe la frontière chaque matin

Gonflé d’une envie d’y briller.

 

 

Révoltère

Mars 2010

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:29

Wu Da Lian Shi

 

 

J’irai à Wu Da Lian Shi de bon matin

Me remplir de cet air si serein

De mon esprit ouvert et, certain

Qu’ici la jalousie ne vaut plus rien

 

Je gravirai à Wu Da Lian Shi les grands volcans

Endormis comme de riches enfants

Insoucieux des vents libres et ennuyants

Heureux sous la pluie du Heilonjiang

 

Je boirai à Wu Da Lian Shi l’eau magique

Qui a guéri ces maladies maléfiques

Et elle me dira mon avenir unique

Au cours d’une baignade très « diéthètique »

 

Je reverai à Wu Da Lian Shi d’un monde idéal

Construit en simplicité, en minéral

Sans maladie de pensée, sans général

Où le ciel de nuit n’a plus rien de fatal

 

Je dormirai à Wu Da Lian Shi les yeux ouverts

D’une beauté féconde sans travers

Satisfait d’avoir trouvé le repaire

Qui ne craint ni misère, ni poussière

 

Je volerai à Wu Da Lian Shi les mains tendues

A toucher les etoiles pur(es) et repu(es)

De mon voyage au pays meconnu

Je m’éblouirai de ce que j’ai vu

 

Janvier 2010

Révoltère

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 09:11

Leshan

 

 

C’est un grand monsieur

Assis dans le calme

La tête dans les cieux

Sous des pluies de larmes

 

Il regarde l’infini

Les yeux si ouverts

Au mystérieux paradis

D’une curieuse terre

 

Ici se marient les rivières

Et naissent les promesses

Où les plus éphémères

Viennent étaler leur tristesse

 

Il pensait etre caché

Dans cette montagne de vert

Mais il fût vite débusqué

Trop sincère de ses prières

 

On l’a creusé de volonté

Dans une riche pierre

Invincible aux mauvaises idées

Si gourmand de la lumière

 

C’est un géant homme

Qu’un temps doux protège

Dans un petit trou ou rayonne

Sagesse et sortilèges

 

Août 2009

Révoltère

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 09:08

Wushan:

 

C’est une nouvelle ville

De celle que l’on dessine

Dans une région tranquille

Sur les pentes d’une colline

 

Elle est bordée par le Yangtze

Le, Oh Combien Grand Fleuve Bleu

Qui ne devrait jamais la noyer

Puisqu’on la élevée aux cieux

 

Ici est le lieu du rassemblement

Pour tant de village déjà oubliés

Et on voit de nouveaux commencements

Pour des progrès jamais soupconnés

 

C’est vrai qu’on y manque d’éducation

Car à la classe on y est toujours allés

Mais ici on est loin de ces institutions

Et on est très tôt pêcheur ou minier

 

De droites montagnes en sont les portes

Et on y vient toujours en bateau

On a la hargne sous bien des sortes

A trop y bercer des histoires d’eaux

 

Wushan est une ville d’escale

Accrochée dans le palais d’une gorge

Il n’y a rien de très original

Mais tant d’espoir qui s’y forgent.

 

Révoltère

Juillet 2009

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 09:07

Yu Long Xue Shan

 

 

Oh toi le grand jade enneigé

Que dissimules-tu sous ton tapis ?

Tu ne veux pas te dévoiler

Sans doute des secrets bien enfouis

 

On te surnomme le dragon

Tu dois en être bien fier

C’est un très joli nom

Que jalousent tes confrères

 

Car c’est évident tu es le chef

De ces montagnes à la ronde

L’unique maître de ce fief

Ou parfois le tonnerre y gronde

 

Ils ont été nombreux les imprudents

A tente de dompter ta pureté

Alors ils sont tombé par accidents

Et n’y sont plus jamais remontés

 

Maintenant tu es sur tant de photos

Prises souvent de si loin, si loin

Alors continue de faire le gros dos

Tranquille de pied et de mains

 

Tu es la vie, tu es la force

De ces vallées que tu gouvernes

Garde l’oeil dur et les joues fortes

Pour que jamais rien n’y advienne

 

 

Révoltère

Mai 2009

 

 

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans DE CHINE
commenter cet article