Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Révoltère
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard.
vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard. vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr

Texte Libre

1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 02:57

Casanier

 

 

 

Je n’aime pas trop sortir

Et préfère rester tranquille

Dans ma pensée d’auto-interdire

Les tentations, je les mutile !

 

 

Laissez-moi tout seul

Non je ne viendrai pas ce soir

J’ai encore trop d’orgueil

Pour cedér à ces histoires

 

 

Mes amis sont peu nombreux

Les doigts d’une main suffiraient

Ca ne m’en porte point malheureux

Enfin, c’est ce qu’il en paraît

 

 

Le monde me fait peur

Et d’y penser...que de fatigue

Il gronde dans ma tête et mon coeur

Est tel un bois mort a la dérive

 

 

Il y aura des belles choses

Je n’en ai jamais douter

Et malgré ce que l’on propose

Mon préféré est mon écran télévisé

 

 

Je voudrais rester peinard

Inutile de me téléphoner

Ma raison : mon silence, mon plumard

Ah, qu’il fait bon m’y prélasser.

 

 

 

Révoltère

Juin 2009

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 02:55

Mièvre

 

 

 

Je n’ai pas souvent la fièvre

Et reste plutôt du genre discret

Alors certains me croient faible

Mais j’en ri car je le pourrais

 

 

Je ne manque pas de puissance

Que je garde pour les coups durs

Puisque mon incroyable résistance

M’a fait tomber bien des murs

 

 

Ne croyez pas ce qu’on raconte

Sur moi et mes prétendues sorties

De route car c’est une belle honte

De juger sans m’avoir vraiment compris

 

 

J’ai du goût pour des vieilles choses

Mais elles n’en demeurent pas si fades

Qu’on le croirait et je le suppose

Que beaucoup me méprisent en minable

 

 

Non, non ma vie n’est pas si insipide

Et j’ai des plaisirs purs et vibrants

Je sens des vents et des odeurs vives

Et reste sûr de les saisir parfaitement

 

 

Dans un petit coin sombre je suis parfois

Mais ce n’est pas de peur, loin de là ;

Et si mes poings m’en donnent le droit

Je deviens le roi qui renverse le haut en bas.

 

Révoltère

Mai  2009

 

 

 

 

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 02:39

Souffreteux

 

 

 

Je n’ai rien vu venir

Sans doute suis-je trop simple

Comme l’éternel à punir

Qui sera toujours l’humble

 

 

Non je n’ai pas mal

Vous qui me voyez malade

Et si mon visage est si pâle

Je n’en fais pas des salades

 

 

Il m’en faudrait bien des kilos

Pour rentrer dans vos normes

Pourtant j’ai ce qu’il faut

Mais j’ai si peur de ces formes....

 

 

Qu’est-ce donc que souffrir ?

À bas ces noires définitions

Oh je ne pourrais vous le dire

Car j’en ai le voile et la raison

 

 

Je suis petit, c’est pas nouveau

Un peu comme tous mes amis

Mais je suis prêt à aller très haut

Dès que j’aurai trouver l’envie

 

 

Il y a une peur de mourir

Qui me dérange bien quelquefois

Mais mon coeur sans flétrir

Me laisse rêver de devenir roi

 

 

 

Juillet 2009

Révoltère

 

 

 

 

 

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 02:38

Apathique:

 

 

 

Un jour je me suis assis

Sur le rebord de ma vie

Et puis sans compromis

J’ai hurlé : voici c’est fini

 

 

Et puis se sont éclairées

Mes obscures pensées

Sans m’y être préparé

J’ai décidé d’avancer

 

 

Depuis alors j’ai souri

Dans ce monde si joli

J’ai tellement d’envies

Que tout parait si petit

 

 

Maintenant je n’ai peur

Que du temps ravageur

Qui coupera mon bonheur

Dans son élan de grandeur

 

 

Il n’y a plus d’interdit

Tout m’est même permis

Donc j’ai cette folie

Qui grandit les esprit

 

 

Je suis un saint, un tueur

Aux longues mains, un seigneur

Il n’y plus de rien, pur coeur

Qui retient ma fin du malheur

 

 

Révoltère

Aoȗt 2009

 

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 02:37

Altier

 

 

 

Qui a dit que le ciel est bleu ?

Moi j’y ai vu tant de couleurs

Car je ne suis pas de ceux

Et je ne serai jamais des leurs

 

 

Peut-on figer les nuages ?

Je ne sais pas quel est le Dieu

Qui répondra à mes orages,

Qui verra mes yeux heureux

 

 

Qui donc repoussera le vent ?

Oh je crains tous ces hautains

Mes mains ont touché bien des flancs

Mais n’ont trouvé que des fins

 

 

Amenez-moi le savant fou

Avant que j’y lance toute ma horde !

Et quelque soit l’éclat de ses joues

Il pourra goȗter à ma miséricorde

 

 

Voici donc de piètres étoiles !

Sont-elles allées a la bonne ecole ?

Le maître eusse bâclé sa tache
Que nous n’y verrions qu’un code....

 

 

Qui prétend à la forêt verte ?

Oh mon ami, as-tu confiance

Puisque tout finira en perte

Ne laisse pas grandir l’obédience

 

 

Janvier 2010

Révoltère

 

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 02:32

Sardonique:

 

 

 

Je ne suis pas de ceux

Qui montrent leurs dents fantastiques

Je ne suis pas de ceux

Qui rêvent d’être héroïques

 

 

Je ne suis pas malheureux

De mes mains hypocrites

Je ne suis pas malchanceux

De cette vie dont je profite

 

 

Je ne suis pas paresseux

Riche d’une énergie prolifique

Je ne suis pas miséreux

D’un avenir pourtant hypothétique

 

 

Je suis et serai de ceux

Qui connaissent tant de rites

Je suis et serai de ceux

Qui paraissent mourir trop vite

 

 

Je suis arrogant et même vicieux

De mes lointaines origines

Je suis méchant et même monstrueux

De toutes ces choses pourtant très fines

 

 

Je suis un ami pas très sérieux

Car ma pensée n’est catholique

Je suis un ami un peu ténébreux

Depuis que mon rire est sardonique

 

 

Janvier 2010

Révoltère

 

 

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 02:30

Irrascible

 

 

 

La confusion n’est pas de mise

Il n’y a que la précision

Alors mon honneur est emprise

À des colères d’explosion

 

 

C’est plutôt imperceptible

Comme un éclair en ciel bleu

Gonflé de faux actes insensibles

Mon beau silence prendra feu

 

 

Les loies ne sont pas acquises

Et je les remets en question

La tranquilité n’a rien d’exquise

Avec moi elle sera en suspension

 

 

Alors oui je suis bien irrascible

Ne cherchez pas de solution

Le bon garçon ou le terrible

Deux ont prit d’assaut ma raison

 

 

Attention à vos critiques

Une étincelle et je m’enflamme

Car ça me gratte, ça me pique

J’agirai sans état d’âme

 

 

La douceur est bien utopique

Non ne croyez pas à ma guerison

Vous pouvez envoyer tous vos flics

Je suis et resterai une exception

 

 

 

Révoltère

Janvier 2010

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 02:28

Kaki

 

 

 

Et si de vert je m’ennuie

Je changerai tout de bleu

Pour que rien ne soit abasourdi

Dans la philosophie du dangereux

 

 

Mes idées idéales et extrèmes

Vous ont fait croire à un rouge

Pourtant la rose qui m’aime

Sait oh combien elles m’allourdent

 

 

Je ne serai jamais empereur

Alors à quoi bon rêver de jaune

Puisque j’ai en moi trop de peur

C’est le brun qui est ma faune

 

 

Ma grand-mère était de mauve

De sa maison à sa joue

Peut-être est-ce ainsi que les fauves

L’ont crȗ noire et sont restés fous

 

 

Alors je m’enroule chaque soir

Dans ce grand lit blanc de simplicité

À la recherche de l’histoire

Qui changera le gris de ma journée

 

 

Je n’ai ni d’écharpes ou casquettes oranges

Et pas de parti à me représenter

Moi, multicouleur diable ou ange

Je ne serai ni kaki, ni vidé

 

 

Révoltère

Juillet 2010

Repost 0
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 02:36

Impotent

 

Ce n’est certes point ta faute

Et tu en souffres certainement

De ne pas être comme les autres

Assoiffé de chair sexuellement

 

Tu n’en parles donc à personne

De peur d’être montre du doigt

Comme si c’était une chose énorme

De ne pas pouvoir bouger le petit roi

 

Alors tu restes souvent seul

Mais tu t’adaptes à cette fatalité

Sachant que tu choisiras ton linceuil

Puisque jamais tu ne seras marié

 

Mais au fonds est-ce donc si important ?

L’amour est avant tout spirituel

Et si tu demeures si impuissant

C’est que ta bonte est la plus belle

 

N’écoutes pas rire tous ces gens

Qui ne sont que de piètres excités

Qui a la moindre jupe ou col penchant

En oublient même leur age et localité

 

C’est dommage ce qu’il t’arrive

Et je compatis bien cordialement

À cette maladie qui te prive

Et te contraint à l’être l’impotent

 

Révoltère

Août 2010

 

 

 

 

 

 

Repost 0
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 02:44

Tyrannique

 

 

Losrque je serai sur le toit du monde

Je pourrai crier de vive voix

Toutes ces excuses qui me font honte

Mais que j’écoute sans autre choix

 

 

Lorsque je serai le plus puissant

J’écraserai en très grand nombre

Tous ces faibles et ces méchants

Et je ne leur donnerai pas de tombe

 

 

Lorsque je serai à l’abri des grands

Je ferai grossir bien des ombres

Et puisque j’aurai des mains de géant

Je ferai exploser toutes les bombes

 

Lorsque je serai de l’autre côté

J’enverrai mes meilleurs espions

Pour me tenir toujours informé

Des malheurs, des rires et des passions

 

Lorsque je serai assis sur  mon trône

J’aurai sûrement beaucoup de satisfaction

Alors je ferai ce que je crains, ce que je n’ose

Pour que disparaissent mes appréhensions

 

 

Lorsque je serai le chef universel

J’exécuterai sèchement toute rebellion

Et pour honorer mes sagesses éternelles

J’érigerai ma statue dans toutes les maisons

 

Révoltère

Septembre 2010

Repost 0