Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Révoltère
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard.
vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr
  • Jeune francais avec beaucoup d'idees et influence par Rimbaud, Voltaire et Paul Eluard. vous pouvez me contacter a l'adresse : revoltere@yahoo.fr

Texte Libre

6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 11:49

Retour

 

Voici revenu le petit

Qui criera “coucou”

En ouvrant tel un fou

La porte des réunis

 

Il dira “me revoilou”

Avec un ton soprano

Juste ce tendre mot

Et sautera à ton cou

 

Un sacré chanepan

Parti toute la journée

Certes pour travailler

Toujours trop longtemps

 

Il aura un lourd sac

Et quelques friandises

À grignoter exquises

Assis au bord du lac

 

Il continuera sa chanson

Par le classique “j’arrive”

Sans doute d’une autre rive

Sans d’autre explication

 

Un doux baiser qui pète

Pour bombarder d’amour

Quelques sauts et il court

Vers la joie de ta planète

 

Révoltère

Mai 2017

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 13:33

De marées, de tempêtes

 

La tempête se lève

On ne peut la retenir

Il faut mieux baisser la tête

Et la laisser s’assombrir

 

Le dialogue est inutile

Et cela serait encore pire

Pour éviter une tuile

Jouons au muet ivre

 

C’est bien sûr de ma faute

Tous les malheurs du monde

J’en conviens alors sautes

Et craches et puis innondes

 

On n’arrête pas la marée

Les pêcheurs vivent avec

Il vaut mieux la regarder

Tout est restant bien au sec

 

J’ai posé quelques digues

Pour les cas extrêmes

Et protéger mes complices

Mais c’est sans barême

 

En espérant que les vagues

Ne soient pas trop malsaines

Je resterai donc minable

En attendant leur retraite

 

Révoltère

Février 2016

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 02:35

Un petit tour par Sweihan

 

 

 

Où irons-nous aujourd’hui?

Notre matin est enfin libre

C’est encore et deja vendredi

Cette semaine fût si rapide

 

 

La voiture a eu droit au plein

Et n’attend que sa destination

Pour nous emmener, citadins

Vers des lieux sans radio ni station

 

 

J’ai ainsi  pris la grande carte

Même si des routes en sont absentes

Et au fil des paysages et pancartes

Y ajouterai des notes bien pensantes

 

 

Fais tes règlages commandant

Le siège, rétro-viseur, température

Attention décollage imminent

Laisse-moi la musique en luxure

 

 

Il nous faudra bien calculer

Mais cela, je m’en occupe

Et rentrer vers l’heure du déjeuner

Sans perdre de routes et astuces

 

 

C’est parti, la nationale nous attend

Et le calme de la campagne s’étale

Roule, roule avec prudence et sûrement

Que bientôt on traversera Sweihan

 

 

Révoltère

Janvier 2017

 

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 02:33

Le tour du monstre

 

 

 

As-tu peur du tour du monstre?

C’est un vilain rajoût occasionnel

Il apparait et parfois peut fondre

Comme ces neiges hautes vers le ciel

 

 

Il n’est pas pas du tout inquiètant

Attention toutefois à le provoquer

On peut même y jouer en chantant

Non tu n’en serais que peu écrasée

 

 

Sa taille peut sembler impressionnante;

Il est un peu au dessus de la moyenne

En fait il n’est que faible et peu convaincante

Serait sa prestation s’il était dans une arène

 

 

C’est un ami collant et peu flatteur

Du genre qu’on voudrait rayer de sa liste

Mais qui vous suit partout et à toute heure

Sauf quand il devient bien vide et triste

 

 

Apparu voici déjà quelques années

On a essayé des méthodes et thérapies

Il fut ralenti et aussi presque condamné

Mais oh que ces racines sont si infinies!

 

 

 

Pourtant il a un surnom plutôt gentil ;

On l’associe même à l’amour qui le montre

Et le serre de ses calins charmants et tranquilles

Alors as-tu encore peur du tour du monstre ?

 

 

                                                           

Révoltère

Décembre 2016

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 02:41

Les règles : t’énerver

 

 

 

Certains le diront en autre expression

Comme « ne pas jeter de l’huile dans le feu »

On pourrait le traduire de centaines de façons

C’est le même sujet : la colère, remède et aller mieux

 

 

J’ai beaucoup appris au cours de ces années

Et la sagesse de ta mère est un exemple

Que j’essaie de reproduire et d’imposer

Ainsi je me tais lorsque le débat s’enfle

 

 

C’est un peu comme un volcan en activité

De ceux qui coulent une lave lente et irrégulière

Quel scientifique fou penserait a l’accélérer ?!

Pas besoin d’explosion et de pluies meurtrières

 

 

C’est une règle au combien capitale

Que de ne pas provoquer une contradiction

Et même si parfois les réponses sont brutales

Il ne faut pas engendrer une nouvelle réaction

 

 

Pas facile d’accepter les torrents et la tempête

Mais avec le temps on obtient son équipement

À tout orage suit l’air pur et la reconquête

Du soleil, plus grand, plus chaud et charmant

 

 

J’évite donc certains sujets sensibles

Car la mitraillette serait tournée et déchargée

Hey, je veux vivre et qu’on reste tranquille !

Alors j’avale mes idées et écoute protégé

 

 

Révoltère

Novembre 2016

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 02:20

Je ne veux pas travailler

 

 

 

Je ne veux pas travailler

Et aller me tourmenter

Je voudrais me reposer

Et d’aujourd’hui profiter

 

 

Une nouvelle semaine

Et combien de peines ;

Cet argent qui nous mène

Dilue notre vie de bohème

 

 

Ah si je pouvais l’éviter

Et me plonger en apnée

Sous les draps à tes cotés,

Je t’entendrais roucouler

 

 

Courage, le week-end arrive

Et avec lui les plaisirs

Il nous rendra un peu ivre,

Nous serons heureux et pire

 

 

Il me faut me préparer

Désolé cela semble obligé

J’ai tout essayé pour éviter

Mais je dois m’y résigner

 

 

Pas grave, gardons le sourire

Une journée c’est rapide

Je viendrai à l’heure précise

Et je t’attraperai petite fille

 

 

Révoltère

Novembre 2016

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 02:36

Orange

 

Tu ne peux pas le nier

Et j’en ai des évidences

Une de tes couleurs préférées

Est bel et bien l’orange

 

La petite fleur est arrivée

Et tangeait de gauche à droite

Par un apres-midi ensoleillé

Et a rechauffé ma vie froide

 

C’est une teinte peu répandue

Je ne m’en étais pas approché

Jusqu’à ce jour où est venue

Ce grand moment tant estimé

 

Depuis cette douce découverte

Ma panoplie de goûts a explosé,

Mes pantalons gris sont en berne,

Mes tableaux, ma vie se sont illuminés

 

Ah quelle sacrée révolutionnaire

Cette dissendente d’or citronnée !

Mais gardons-la plutôt secrète

Avant que quelqu’un ne vienne la dérober

 

Tu ne souhaites plus la montrer

De peur de mes moqueries coquines

Car j’aimerais bien t’en voiler

Mais oui bien sûr, je te taquine

 

                                                               Révoltère

                                                                     Octobre 2016

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 02:39

Crabette

Si tu cherches dans le dictionnaire

Tu ne trouveras point ce mot

Sans doute d’une langue familière

On devine vite qu’il sonne faux

Je l’ai inventé pour ton vocabulaire

Celui dont j’use pour te décrire

Rien de méchant ni de vulgaire

Le prononcer me fait toujours sourire

C’est un joli surnom éphémère

Et un de plus dans la longue liste

Qui te suit d’années en frontières

Assurément tu es et resteras unique

Encore un animal et de la mer

Cette fois j’ai ajouté un suffixe

J’espère que tu ne seras pas en colère

C’est un joli sobriquet qui te piques

J’aurai pu trouver sur la terre

Parmi les oiseaux ou les fleurs

Mais ton appetit légendaire

A lié l’assiette à ta douceur

La lune montante le sont les chairs

Qui attendront sagement à la criée

Attendons donc qu’elle soit pleine

Avant que ne reparte la grande marée

Révoltère

Septembre 2016

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 02:49

Reste calme

Nous en parlerons tout à l’heure

Pourquoi es-tu donc si pressée ?

Tu déchaines en SMS ta fureur

Pour quelque chose d’extrapolé

Reste calme

Je suis en réunion maintenant

Non je ne répondrai pas à ton appel

Pour écouter des insultes en torrent

Suite à un malentendu est venue la tempête

Reste calme

Tu as vu des mauvaises images

La télévision est parfois crue et cruelle

Seuls quelques papes dans tous ces personnages

Laisses donc les mauvais à la poubelle

Reste calme

À quoi cela sert-il de s’emporter?

Puisque ceci est bien loin d’ici

Tu ne pourras de toute façon rien y changer

Tu pourris ta journée qui est si jolie

Reste calme

Le monde est ainsi fait donc accepte le

Tu n’es ni une Deesse, ni une magicienne

Et rien ne sera jamais parfait, c’est universel

Ferme les yeux sur ce qui t’énerve

Reste calme

Plus de tolérance te rendra patiente et chantante

Accepte les défauts, retards et imprévus

À quoi bon gacher son humeur, lancer sa violence

Il y tant à faire...allons faire un tour dans la rue

Reste calme

Révoltère

Août 2016

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 02:53

Le soleil et la lune : le sacre

Ce soir est le sacre de la lune

Et la petite défaite du soleil

Si grosse qu’elle importune

Et troublera bien des sommeils

Tu es déjà tout excitée

Et l’attends du coin du balcon

Tu seras encore emmerveillée

Et posera bien des questions

Elle est sortie tout à coup

Telle une boule qui éclot

Impressionnant départ fou

En route guidée vers là-haut

Celle qui rythme ton calendrier

Et y fixe les évènements

Est belle, grande et dévoilée

Cette nuit est son sacre assurément

L’astre d’or a eu si peur

Qu’il s’est enfuit tout orangé

Que même les nuages en douceur

Lui ont laissé la piste des anges

Cela sera une courte apogée

Puisque le roi se repose épuisé

Mais reviendra demain regonflé

Et donc madame y ira se cacher

Révoltère

Mai 2016

Repost 0
Published by Révoltère - dans Pleurs et sourires
commenter cet article